M

Maccheroni alla Norma

Eh ! C’est la saison des aubergines ! Si vous êtes du Nord de la France – c’est-à-dire toutes les régions en dehors du Midi, vous pensez peut-être qu’il s’agit d’un légume exotique amer immangeable – mais la bonne nouvelle, c’est que vous vous trompez. Si vous êtes du Sud, vous en avez peut-être assez des tians, ratatouilles ou autres aubergines à la provençales… Alors ma recette du jour tombe à pic et va mettre tout le monde d’accord : je vais vous parler de la reine aubergine, de ses fines tranches frites qui viendront sublimer notre pourtant déjà merveilleuse sauce tomate au basilic !
Vous en avez l’eau à la bouche ? Moi aussi ! Evidemment, ce n’est pas un hasard si en Italie on l’appelle pasta alla Norma


Les maccheroni alla Norma sont l’une des recettes de pâtes les plus connues et les plus appréciées en Italie et dans le monde. Originaires de Sicile, et plus exactement de Catane, la légende raconte qu’ils doivent leur nom au dramaturge Nino Martoglio qui, en goûtant le plat à Catane pour la première fois, aurait exclamé : « Chista è ‘na vera Norma! ». C’est une vraie Norma. Il reprenait ainsi l’expression utilisée par les Catanais lorsqu’ils se trouvaient face à quelque chose d’excellent, d’extraordinaire, depuis le succès de l’opera Norma de leur compositeur fétiche, Vincenzo Bellini.

Pâtes siciliennes aux aubergines

Les pâtes à la Norma sont l’une des spécialités gastronomiques régionales préférée des Italiens. Véritable symbole de la cuisine traditionnelle sicilienne, il s’agit d’un plat d’une grande simplicité, composé de maccheroni (en Sicile, terme générique pour indiquer les pâtes courtes de type rigatoni, elicoidali, sedanini, tortiglioni etc.) à la sauce tomate, auxquels on ajoute des aubergines frites, de la ricotta salata et du basilic frais.

Comme pour toutes les recettes régionales à succès, qui sont devenues des recettes italiennes, il existe de nombreuses variantes. Ainsi, pour plus de légèreté, on préfèrera des aubergines grillées et aromatisées à l’huile fraîche, plutôt que frites. On trouve aussi des pâtes à la Norma enrichies de câpres et de quelques anchois.
Puis, la ricotta salata étant un fromage typiquement méridional, elle est souvent remplacée par un fromage local ou par du parmesan. On peut également agrémenter la recette de quelques dés de mozzarella
Enfin, pour ce qui est du format de pâtes à utiliser, Normalement, il faudrait des maccheroni. Mais la recette se marie également très bien avec les penne, les fusilli, ou encore – attention, les puristes vont me taper sur les doigts – les spaghetti.

Pâtes à la Norma

  • Portions: 4
  • Difficulté: facile
  • Imprimer

Ingrédients

400 g de maccheroni

2 aubergines 

800 g de tomates pelées

1 gousse d’ail

20 cl d’huile d’olive vierge extra

1 bouquet de basilic frais

Ricotta salata

Sel

Poivre

Instructions

  1. Lavez les aubergines, séchez-les et ôtez les extrémités. Coupez-les en deux, puis en fines tranches de 4 mm environ. Enfin, faites-les dégorger pendant au moins 30 minutes en les plaçant dans une passoire et en les recouvrant de gros sel. Elles perdront ainsi leur amertume.
  2. Préparez la sauce tomate : lavez l’ail, écrasez-le, puis faites-le dorer dans dix centilitres d’huile d’olive environ. Ôtez l’ail, versez les tomates dans la casserole et portez à ébullition. Laissez cuire 5 minutes, puis baissez le feu. Salez, poivrez et ajoutez 2-3 feuilles de basilic frais. Faites mijoter pendant une demi-heure à une heure.
  3. Lorsque la sauce est prête, mettez à chauffer une grande quantité d’eau.
  4. Rincez les aubergines, séchez-les bien et faites-les frire dans l’huile d’olive restante pendant 2-3 minutes. Réservez les aubergines frites sur du papier absorbant.
  5. Salez l’eau bouillante et faites cuire les pâtes al dente, puis égouttez-les et mélangez-les à la sauce tomate.
  6. Servez avec les aubergines frites, quelques feuilles de basilic frais et de la ricotta salata.

Petit plus : Concernant le fromage râpé, vu qu’il s’agit d’un plat sicilien, on préférera la ricotta salata ou le pecorino. Mais vous pouvez toujours utiliser du parmesan ou du grana padano… ce que vous voulez, tant que vous continuez d’oublier l’emmental !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *