P

Paccheri à la courge et aux crevettes

Demain, c’est Halloween. Qu’on soit pour ou contre cette fête, 2020 va mettre tout le monde d’accord : niveau horreur, ambiance morbide, masques, tout ça, on est plutôt pas mal, par contre, niveau fête… beh, c’est mort ! Donc, comme il faut toujours relativiser : ceux qui détestent Halloween, vous n’aurez pas à subir les dring dring de la sonnette dix fois dans la soirée ; et ceux qui l’adorent, eh bien rien ne vous empêche de vous déguiser et de vous empiffrer à la maison devant un bon film d’horreur – et pourquoi pas une visio avec vos potes ?!  Allez souriez, on vous a concocté une recette de la mort qui tue !

Par ici, il faut avouer qu’on est pas très bal masqué ohé ohéEt pas très bonbons non plus. Beurk ! Chez nous, comme chez les pro Halloweens, la citrouille (ou quelle que soit la courge choisie) sera la reine de la soirée. En plus d’en faire une lanterne, on va la cuisiner ! Accompagnée de paccheri et de belles crevettes, il s’agira de sublimer la courge et de vous laisser ensorceler…

Pasta e zucca* : une recette typiquement napolitaine, revisitée pour vous !

*Les pâtes à la courge, en napolitain pasta e cocozza, font partie des “plats du pauvre”, typiques de la cuisine de Naples, dont on apprécie la simplicité et la finesse. La particularité de cette recette réside dans le fait que les pâtes (courtes) cuisent directement dans la courge (réduite à l’état de crème), un peu comme un risotto. L’amidon libéré va servir à lier la sauce, et les pâtes vont ainsi pouvoir s’imprégner parfaitement de la courge.

La recette que je partage avec vous aujourd’hui n’est pas tout à fait celle de la tradition napolitaine, mais elle s’en inspire beaucoup. Nous avons décidé de la préparer avec des paccheri, un format de pâtes tout napolitain également, généralement accompagné de sauces riches. Il s’agit de maccheroni géants, que les Napolitains appellent aussi schiaffoni – nom indiquant dans les deux cas une tape, voire une gifle. 

Les paccheri se cuisinent le plus souvent avec des sauces à base de tomate, de poisson, de viande ou de légumes ; et ils peuvent même être farcis. Ils sont en effet idéaux pour la cuisson au four (à la sorrentina par exemple, à la place des gnocchi… miam !). 

Pour cette recette, on allie terre et mer, pour une soirée de fête assurée – au moins pour vos papilles !

  • Portions: 4
  • Difficulté: facile
  • Imprimer

Ingrédients

400 g de paccheri

600 g de courge

30 crevettes crues (grises)

2 cuillères de crème fraîche entière

1 échalote

Romarin

Persil

Huile d’olive vierge extra

Sel

Poivre

Instructions

  1. Épluchez l’échalote et émincez-la. Puis, pelez la courge, videz-la de ses graines et coupez-la grossièrement en cubes. Décortiquez les crevettes (gardez-en 4 pour le dressage) et retirez l’intestin après avoir incisé le dos à l’aide d’un couteau. Lavez et ciselez le persil.
  2. Dans une cocotte, faites revenir l’échalote et les morceaux de courge avec de l’huile d’olive bien chaude. Déglacez avec un peu d’eau, ajoutez le romarin, salez, poivrez, puis couvrez et faites mijoter à feu doux. 
  3. Lorsque la courge est cuite, retirez le romarin et réduisez-la en purée à l’aide d’un mixeur-plongeur. Puis ajoutez la crème fraîche et rectifiez l’assaisonnement si besoin. 
  4. Mettez l’eau des pâtes à chauffer dans une grande marmite. Lorsque l’eau bout, salez-la et plongez-y les paccheri.
  5. Snackez les crevettes dans une poêle très chaude avec un peu d’huile d’olive. 
  6. Égouttez les paccheri 3 minutes avant la fin de la cuisson et versez-les dans la courge. Finissez ainsi la cuisson des pâtes et ajoutez les crevettes à la dernière minute.
  7. Dressez et décorez les assiettes avec une crevette entière, un brin de romarin et un peu de persil. Buon appetito!

Petits plus : Si vous utilisez des crevettes roses (déjà cuites), sachez que vous n’obtiendrez pas le même résultat – c’est moins bon ! Snackez-les très rapidement (10 secondes) et mélangez-les aux pâtes juste avant de dresser – pour éviter la surcuisson.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *