M

Minestrone aux légumes d’hiver

Cette semaine, c’est le retour des beaux jours et des températures printanières. Mais méfiez-vous, l’hiver n’a pas encore dit son dernier mot, et les soirées risquent d’être bien fraîches pendant encore un moment ! C’est pourquoi je vous ai concocté un bon minestrone, qui réchauffera vos petits corps engourdis et vous aidera à passer haut la main l’épreuve des derniers frissons…

D’ailleurs, qui a dit que la soupe était exclusivement un plat d’automne ou d’hiver ? Il est vrai que l’on y pense moins mais, comme les autres types de soupes, il est tout aussi agréable de déguster un minestrone, tiède ou froid, quand les beaux jours reviennent. Composé de légumes, qui changent en fonction de la saison, de légumineuses et de céréales, il peut être consommé en toute saison et, en plus d’être bon, il contient tout ce dont notre corps à besoin : vitamines, fibres, protéines, glucides, un peu de lipides et de l’eau ! Alors en attendant les légumes du soleil, en avant donc, pour ma recette du minestrone hivernal…

Qu’est-ce que le minestrone ?

La minestra, en italien, c’est une sorte de soupe. En Italie, on en consomme énormément en hiver, sous de nombreuses formes, car on mange beaucoup de légumes. Il est important de préciser que la minestra italienne ne ressemble pas à notre soupe de légumes mixée, qui elle est appelée zuppa.
Il s’agit de légumes et/ou de légumineuses que l’on mange dans leur eau de cuisson (ça ne doit pas trop baigner non plus hein !). C’est ainsi que l’on cuisine les épinards, les blettes, la scarole, le chou, et toutes sortes de légumes à feuilles, notamment de la famille des brocolis, que l ‘on peut trouver là-bas (les cime di rapa par exemple), en particulier dans le sud. Lorsqu’il s’agit de légumineuses, on en mixe souvent une partie pour la rendre plus crémeuse. Nous procéderons également ainsi pour le minestrone.
À ne pas confondre avec la pasta in brodo, le minestrone, littéralement « grosse soupe », est composé de nombreux ingrédients. Mis à part si l’on veut suivre une recette particulière, comme le minestrone milanais ou génois, on peut y mettre tous les légumes que l’on souhaite (1 kg environ pour 4 personnes), et surtout ceux que l’on trouve ou que l’on a sous la main. La seule règle, c’est qu’ils soient de saison. On y ajoute une poignée de haricots (frais ou réhydratés, selon la saison) cuits à l’avance, ainsi que des pâtes (ou du riz) – certains mettent également du lard – et le tour est joué ! Je vous révèle sans plus attendre comment procéder.

Minestrone aux légumes d'hiver

  • Portions: 4
  • Difficulté: Facile
  • Imprimer

Ingrédients

2 carottes

2 pommes de terre

1 poireau

1 navet

1 branche de céleri

Quelques feuilles d’épinards

1 oignon

200 g de ditalini

100 g de haricots blancs 

1 feuille de laurier

Huile d’olive vierge extra

Sel

Poivre

Instructions

  1. Faites bouillir les haricots dans un litre d’eau NON salée avec une feuille de laurier pendant 20 minutes. Pendant ce temps, lavez et épluchez vos légumes, puis coupez-les en petits morceaux.
  2. Dans une marmite, faites revenir les légumes dans un filet d’huile d’olive pendant une dizaine de minutes. Salez et poivrez. 
  3. Ajoutez les haricots et leur eau de cuisson, et faites mijoter à feu doux pendant 20 minutes environ.
  4. Mixez une partie de la soupe (1/3 ou 1/2 en fonction de la consistance désirée) et remettez-la dans la marmite. 
  5. Rectifiez l’assaisonnement et, si nécessaire, ajoutez de l’eau bouillante salée avant de verser les ditalini. 
  6. Éteignez le feu 2-3 minutes avant le temps indiqué sur le paquet de pâtes et laissez le minestrone reposer 5 minutes à couvert avant de servir.

Petit plus :

Ajoutez un peu de parmesan râpé sur l’assiette pour un plat encore plus gourmand !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *