Cette semaine je continue sur ma lancée, car mon envie de marcher en bord de mer ou de m’allonger sur une plage les doigts de pieds en éventail reste intacte et plus forte que jamais.

Sea pasta and sun. Après les linguine aux coquillages, je vous propose une belle assiette de calamarata. Un plat rapide à préparer et tellement savoureux ! Vous m’en direz des nouvelles…

La calamarata, qu’es aquò?

La calamarata est un plat de pâtes typiquement napolitain, à base de sauce aux calamars, tomates cerises, ail et persil, cuisinée avec le format de pâtes qui lui a donné son nom, en forme d’anneaux de calamar. 

Cette sauce, extrêmement savoureuse, nécessite une cuisson très rapide, car les pâtes doivent finir de cuire dans la sauce. C’est ce que l’on appelle en italien la pasta risottata, très souvent utilisée dans le sud de l’Italie (pâtes aux lentilles, pâtes aux haricots, pâtes aux pois chiches etc.). Les calamars sont cuits à point, la sauce s’épaissit grâce à l’amidon des pâtes, qui s’en imprègnent.
La recette présente de nombreuses variantes – c’est d’actualité ^^ – car vous pouvez l’adapter en fonction de vos envies, de la saison et des étals de votre poissonnier.

Ici, je vous propose la recette de base : à vous de laisser libre cours à votre imagination !

Calamarata

  • Portions: 4
  • Difficulté: Moyen
  • Imprimer

Ingrédients

400 g de calamarata

600 g de petits calamars

10 tomates cerises

1 gousse d’ail

Huile d’olive vierge extra

Persil frais

Vin blanc

Sel

Poivre

Instructions

  1. Nettoyez les calamars en retirant la tête et les entrailles, mais conservez les tentacules. Rincez-les puis coupez-les en anneaux de la taille des pâtes. Lavez les tomates cerises et coupez-les en deux, lavez et ciselez le persil, épluchez l’ail et coupez-le en deux.
  2. Faites bouillir une grande quantité d’eau salée puis plongez-y les pâtes. Dans une grande sauteuse, faites dorer l’ail dans un filet d’huile d’olive. Ajoutez les anneaux de calamars et faites-les revenir à feu vif pendant 2 minutes, versez les tomates cerises, mélangez bien le tout puis ajoutez une lichette de vin blanc, du sel, du poivre, un peu de persil, laissez le vin s’évaporer puis baissez le feu – les calamars doivent être blancs et fondants.
  3. À la mi-cuisson des pâtes, égouttez-les en conservant l’eau de cuisson, puis versez-les dans la sauteuse avec deux louches de cette eau. Poursuivez la cuisson jusqu’à ce que les pâtes soient al dente, en ajoutant encore un peu d’eau si nécessaire.
  4. Dressez les assiettes, ajoutez un peu de persil frais et un tour de moulin de poivre. Servez !

Petits plus : Vous pouvez ajouter des fruits de mer – crevettes, palourdes, moules, etc. – à votre calamarata. Le goût sera moins délicat, plus intense, mais le plat encore plus gourmand. Tout dépend le résultat recherché. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *