G

Gratin de calamarata à la crème de brocoli

Aujourd’hui, malgré cette triste date anniversaire – poing levé : devoir de mémoire oblige – j’avais envie d’apporter chez vous un peu de légèreté – bon, pas dans l’assiette, vous allez vite vous en rendre compte !
Oui, cette semaine, nous avons voulu jouer avec nos copines d’Instagram, Le Cucine di Ninotchka et Stiletto Dolce Vita, qui lancent un défi cuisine chaque mardi pendant toute la durée du “confitruc”. Pour cette deuxième semaine, les ingrédients proposés étant chou romanesco ou brocoli, fromage et épice rouge, ici, évidemment, qu’a-t-on fait ?

Des pâtes ! Bonne réponse. Mais pas n’importe lesquelles : la calamarata. Encore des pâtes napolitaines, mais que voulez-vous, en ces temps de confinement et d’incertitudes, un peu de Sud dans l’assiette ça fait du bien – même si c’est avec des brocolis, vous verrez ! Ces pâtes sont très utilisées à Naples car leur belle forme en anneaux de calamar se marie à merveille avec les recettes au poisson et/ou aux mollusques, que les Napolitains adorent. Des artistes jusque dans l’assiette… comme nous ! Car c’est encore meilleur quand c’est beau !

Un mot sur la recette

Avant de commencer, en dire un peu plus sur les copines serait peut-être bienvenue. 

L’une, Fanny Sorrentino, est italo-française et vit à Lyon, où elle propose des ateliers de cuisine – notamment de pâtes fraîches. Elle anime également un blog : Le Cucine di Ninotchka – et vous aurez aussi le plaisir la retrouver sur Instagram.
L’autre, Marsie, est une influenceuse qui vit à Paris mais qui a la bougeotte ! Mordue de “vraie” cuisine italienne, elle partage avec nous ses découvertes culinaires sur Facebook et Instagram, sous le nom de Stiletto Dolce Vita. 
Ensemble, elles rédigent chaque semaine une newsletter : FoodMood.

Pour relever leur challenge de la semaine, nous avons donc choisi le brocoli, la ricotta et… la noix de muscade !

“Ah bon ? C’est pas rouge la noix de muscade ? C’est marron ?!”

Bon, ok, on a un peu triché. Mais c’est déjà difficile de faire manger des brocolis aux enfants (du coup ça faisait double défi pour nous), alors si en plus on leur avait mis du piment…

  • Portions: 4
  • Difficulté: facile
  • Imprimer

 

Ingrédients

350 g de calamarata

400 g de brocoli

200 g de ricotta

1 ail

Huile d’olive vierge extra

Sel

Noix de muscade râpée

Instructions

  1. Lavez le brocoli et coupez le pied pour ne conserver que les fleurs. Lavez l’ail, écrasez-le et faites-le dorer dans un faitout avec de l’huile d’olive bien chaude. 
  2. Une fois l’huile parfumée, retirez l’ail et ajoutez les brocolis. Faites-les revenir un moment puis versez un grand verre d’eau, salez et couvrez. Laissez cuire à petit feu pendant une vingtaine de minutes, en remuant de temps en temps. Ajoutez de l’eau si nécessaire.
  3. Au bout de 10 minutes, mettez à chauffer une grande quantité d’eau dans une marmite et préchauffez le four à 200°C. 
  4. Lorsque les brocoli sont cuits, gardez-en quelques-uns pour décorer le plat et mixez le reste avec 150 g de ricotta et la noix de muscade râpée. La crème est prête, réservez-la au chaud.
  5. Lorsque l’eau bout, salez-la et plongez-y les pâtes. Deux minutes avant la fin de la cuisson, égouttez-les bien, puis mélangez-les à la crème de brocoli. 
  6. Versez enfin la calamarata dans un plat à gratin, décorez avec les fleurs de brocolis et la ricotta restantes, puis enfournez. Servez lorsque le dessus vous semble bien gratiné.

Petits plus :

Il y a deux écoles :

1. Corrado, (l’Italien) qui pense que cette calamarata doit être mangée telle quelle afin de ne pas dénaturer le goût de la ricotta.
2. Moi, (la Française folle de fromage gratiné) qui ai trouvé que cette recette manquait cruellement de parmesan – et qui en ai ajouté dans mon assiette – voire de mozzarella, pour être encore plus gourmande !

À bon entendeur… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *